CENI : « Nous ne sommes pas contre Kadima, mais à une seule raison : que le poste de 1er vice-président nous revienne », disaient les délégués de Katumbi selon Kabuya

Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) appelle Moise Katumbi à dire la vérité à ses collaborateurs sur l’affaire du bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour lui, Katumbi fait du chantage, il voulait la première vice-présidence de la (CENI) alors qu’il ne possèdes que soixante-dix (70) députés, pendnat que ce poste revenait au FCC Union sacrée qui ont plus de députés que lui.


 » Ce que Mr Moïse Katumbi fait, c’est du chantage. Je profite de l’occasion pour lui dire qu’il doit dire la vérité à ses collaborateurs, car on ne peut pas diriger les gens sur les mensonges. Mr Katumbi avait dépêché sa délégation ici composé de Olivier Kamitatu et Salomon Kalonda avec un mesage disant que nous ne sommes pas contre la personne de Kadima comme Président de la CENI, mais à condition que le poste du vice 1er président de la CENI puisse nous revenir », a dit Augustin Kabuya.

Et d’ajouter : « Je prends le président de l’assemblée nationale et prof Mbata à témoin, on lui avait dit ceci : vous n’avez que 70 députés. S’il y a les gens qui peuvent prendre ce poste, ce sont ceux du FCC/Union sacrée parce qu’ils ont plus des députés que vous. Alors, Mr Katumbi doit arrêter de tromper le peuple ».


Le président du parti politique Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, avait demandé au Président Félix Tshisekedi de « rejeter purement et simplement » la liste de membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) entérinée par l’Assemblée nationale.

Il avait demandé à Felix Tshisekedi d’imposer aux responsables de l’Union sacrée le respect des textes, « afin de ne pas y laisser prospérer les anti-valeurs, notamment la corruption, le débauchage, l’achat des consciences, contre lesquelles vous avez engagé une lutte sans merci ».

Dénis Kadima et toute son équipe ont été investis par le Chef de l’État Félix Tshisekedi comme nouveaux membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante, par une ordonnance lue à la télévision Nationale Congolaise RTNC, par la porte parole adjointe du Président de la République Tina Salama.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires