Kananga/Journée internationale de la jeune fille : CPO-ONG et ses partenaires disent « non à l’exploitation économique de la jeune fille »

 

L’organisation non gouvernementale « Cris du Peuple Opprimé » (CPO-ONG) et ses structures partenaires ont clôturé la journée internationale de la jeune fille à Kananga autour du thème « non à l’exploitation économique de la jeune fille ».

Cette activité qui a réuni plusieurs élèves du collège Saint Célestin dans la localité de Tubuluku, ville de Kananga au Kasaï-Central, a eu lieu le samedi 30 octobre 2021 en présence des membres des structures partenaires de CPO-ONG, notamment ‘Amour Plus, Centre culturel de la jeunesse Kasaienne, Anes Congo, Carrefour pour le développement du grand Kasaï.

Selon Marleine Ndelela, coordonnatrice de CPO-ONG, cette activité s’inscrit dans le cadre de la clôture de la journée internationale de la jeune fille célébrée chaque 11 octobre.


Alors que le thème national de la célébration de cette journée pour cette année est « Quand je serai grande », CPO-ONG et ses partenaires ont choisi pour cette campagne de sensibilisation une thématique aussi capitale pour l’espace Kasaï : « non à l’exploitation économique de la jeune fille », a confié Marleine Ndelela à ACTU7.CD.

Lire aussi  Goma : Troisième jour sans transport en commun "à la suite d'une décision controversée de la mairie"

À l’en croire, ce thème a permis d’expliquer aux élèves, enseignants et parents combien cette situation d’exploitation économique touche un grand nombre d’enfants sur l’espace du Kasaï en général et dans la ville de Kananga en particulier. Ceci, précise-t-elle, se trouve être à la base de plusieurs cas de Violences Basées sur le Genre (VBG).

« De nombreux enfants notamment des filles qui, arpentent les rues et grandes artères de la ville de Kananga avec marchandises sur la tête illustrent bien cette problématique. Une situation qui expose les enfants à toutes intempéries », a-t-elle conclu.

Sur ce point, ce collectif d’ONG a rappelé le rôle et la place de l’enfant dans la société et a sensibilisé à cette occasion, les élèves et enseignants sur les actes des VBG et d’abus et exploitations sexuels dans les milieux scolaires. Les numéros 122 et 495555 ont été mis à leur disposition pour dénoncer ces actes.

La même activité a été menée à Kamako dans la province du Kasaï.

Le souci de CPO-ONG et ses ONG partenaires est de voir les droits des enfants surtout des jeunes filles être respectés pour leur avenir meilleur.

Lire aussi  Mbuji-Mayi : Kibassa Maliba dépêche une mission pour un état de lieux de la division provinciale des PTNTIC et la remise des matériels informatiques...

Jérémie Descon Muambi, à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires