Marche du bloc patriotique : La Police disperse à coups de gaz lacrymogènes les manifestants qui ont voulu rejoindre le Palais du Peuple

 

La foule de manifestants dont l’accès n’a pas été autorisé par le gestionnaire du stade Tata Raphaël qui n’avait pas reçu l’autorisation du Gouverneur de la ville a été dispersé par des éléments la Police Nationale Congolaise (PNC) commis à l’encadrement de la marche du bloc patriotique de ce samedi 13 novembre 2021.

La PNC a fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser cette foule qui quittait le stade Tata Raphaël pour rejoindre le Palais du Peuple, point de chute sélectionné par les organisateurs où sera déposé le mémorandum.

Ces manifestants qui ont répondu à l’appel de CALCC et MILAPRO pour dire « non à une CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) politisée, non à la procédure entachée d’irrégularités conduisant à l’investiture de Denis Kadima… » sont conduits par des acteurs politiques membres du bloc patriotique.


Divisés selon trois différents itinéraires dont le marché selembao, la place Sakombi à Ngaliema et Lemba terminus à Mont-Amba, tous convergent au stade de Tata avant de prendre la direction du Palais du Peuple.

Lire aussi  IGF : Tshisekedi nomme Jules Alingete Inspecteur général des finances, chef de service et Victor Batubenga adjoint

Des chefs de file dont Emmanuel Ramazani Shadary, Lisanga Bonganga et autres arrivent à tour de rôle au stade Tata devant une masse importante de manifestants.

Josué Mfutila et Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires