Kwango : faute de quorum, la motion contre le Gouverneur Jean-Marie Peti Peti rejetée

 

La motion de défiance contre le Gouverneur de la province du Kwango, Jean-Marie Peti Peti a été rejetée faute de quorum lors de la plénière du samedi 13 novembre 2021 à Kenge, chef-lieu de la province.

Après avoir été notifié de ladite motion, comme de coutume, Jean-Marie Peti Peti y était allé à la plénière du samedi pour présenter ses moyens de défense, chose qui n’a pas été faite étant donné que seuls neuf (9) députés ont pris part à ladite plénière, sur les vingt-un (21) que compte cet organe délibérant. Conséquence, la motion a été rejetée comme le confirme le député provincial Socrate Kangulumba, un des signataires de ladite motion.

« L’Assemblée provinciale du Kwango est composée de vingt-un députés mais avant d’examiner une situation pareille, on tient compte du quorum. Mais dans la salle malheureusement, nous avons constaté la présence de 9 députés. Avec ces 9 députés, on ne pourrait pas siéger même en séance subséquente pour prendre la décision. Par conséquent, le président a fait le constat et la motion évidemment a été rejetée. L’un des motionnaires a fait l’exposé, le Gouverneur a essayé de répondre, mais puisqu’on ne pouvait pas décider, le président a déclaré l’irrecevabilité de la motion », a-t-il déclaré.

Lire aussi  RDC : Le Budget 2021 chiffré à 6,9 Milliards USD déposé ce vendredi à l'Assemblée Nationale

Pour cet élu, malgré le rejet de la motion, les griefs reprochés au chef de l’exécutif du Kwango demeurent.

« Le Gouverneur a fait semblant de parler mais les griefs demeurent à mon humble avis, parce qu’il fallait débattre et la conclusion serait au vote. La conclusion c’est soit accepter que le Gouverneur a raison, soit confirmer les griefs. Mais nous n’avons pas examiné la motion, quand bien même nous n’avons pas décidé, par conséquent, la motion est tombée. Mais à mon humble avis, le Gouverneur n’a pas dit l’essentiel, les fonds des recettes locales ne sont pas bien canalisées, les gens ne sont pas bien payés, il a frôlé puisqu’on devait débattre et passer au vote », a-t-il ajouté.

Il était reproché au Gouverneur du Kwango plusieurs griefs, dont l’incompétence, la mégestion et l’outrage à l’organe délibérant.

Patrick Matanga

Lire aussi

Les plus populaires