Ituri : Une tentative d’attaque des miliciens Maï-Maï repoussée par l’armée à Makumo

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont repoussé, ce lundi 22 novembre 2021, une tentative d’attaque des miliciens Maï-Maï dans le village de Makumo, chef-lieu du groupement Bangole, dans la chefferie de Babila Babombi, au sud du territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri.

D’après les sources de la société civile locale, c’est vers les premières heures de la matinée de ce lundi 22 novembre 2021 que ces miliciens, venus du village de Makele, ont tenté de s’attaquer à une position de l’armée. Alertés, les militaires loyalistes ont répondu avec vigueur à cette attaque et les miliciens ont été contraints à fuire. Sollicitée par ACTU7.CD, une source militaire en poste dans la zone confirme cette information sans trop de détails. Aucun bilan n’est disponible pour le moment.

Cette situation a provoqué une psychose au sein de la population locale. Un acteur de la société civile locale joint par ACTU7.CD craint que cette situation « ne vienne décourager les habitants qui voudront retourner de leur lieu de refuge ».

Lire aussi  Nord-Kivu - Bombardements du M23/RDF : La cité de Mweso se vide de ses habitants (notabilité)

Depuis début octobre dernier, la situation sécuritaire dans la chefferie de Babila Babombi en général, et le groupement Bangole, en particulier, s’est considérablement dégradée.

Plusieurs attaques armées des Forces Démocratiques et Alliées (ADF) et des miliciens Maï-Maï locaux ont poussé plusieurs milliers d’habitants de fuire leurs villages. De Makumo en passant par Lukaya jusqu’à Njiapanda, aucune activité scolaire n’a toujours repris et des villages entiers sont déserts.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires