Élections 2023 : Katumbi « accuse la RDC de vouloir l’écarter de la présidentielle parce que son père est juif

Moïse Katumbi Chapwe, ancien Gouverneur du Katanga et Président du parti Ensemble pour la République, a lors de sa prise de parole le mardi 23 novembre, au Symposium de Cracovie (Pologne) qui a réuni plus de 160 ministres, parlementaires et des diplomates des pays du monde, accusé la RDC d’orchestrer des manœuvres pour l’écarter de la présidentielle de 2023.


Pour lui, Kinshasa « veut m’écarter de la présidentielle de 2023, parce que mon père est juif ».

 » En 2019, je suis rentré au pays et vous avez vu combien de millions des gens m’ont accueilli à cause du travail que j’ai abattu dans ce pays « , a-t-il rappelé.


Et de poursuivre, « mais, maintenant que nous nous approchons des élections (de 2023), ils veulent m’écarter de la course (à la présidence), en utilisant l’argument que mon père est juif, et que je ne serais pas loyal à mon pays ».

Le leader d’Ensemble pour la République, « a sollicité le soutien de l’Association Juive d’Europe face à ce qu’il a qualifié d’antisémitisme politique à son encontre ».

Depuis le dépôt du projet de loi Tshiani à l’Assemblée Nationale par le député national Nsingi Pululu, Moïse Katumbi considère cela comme une menace contre sa candidature à la présidentielle. D’après ce projet de loi, certaines fonctions régaliennes comme la présidence de la République, ne peuvent être exercées que par les congolais né (100 %) de père et de mère congolais.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires