RDC : « Affirmer d’être juif de père…c’est justifier le sens et la nécessité de la loi Tshiani » (Tshiani à Katumbi)

Après la déclaration de l’ancien Gouverneur du Haut-Katanga et président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi accusant la République Démocratique du Congo (RDC) de vouloir l’écarter de la présidentielle de 2023 parce qu’il est de père juif, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 et initiateur de la proposition de loi sur la nationale congolaise, Noël Tshiani a conclu « qu’affirmer devant le monde ceci, c’est justifier le sens et la nécessité de la loi Tshiani pour protéger la souveraineté de la RDC en évitant l’infiltration au sommet de l’État ».


« Affirmer devant le monde entier que vous êtes juif de père, mais que les Congolais ne veulent pas que vous soyez leur Président, c’est justifier le sens et la nécessité de la Loi Tshiani pour protéger la souveraineté de la RDC en évitant l’infiltration au sommet de l’État », a-t-il twitté ce mercredi 24 novembre.

Moïse Katumbi Chapwe, ancien Gouverneur du Katanga et Président du parti Ensemble pour la République a, lors de sa prise de parole le mardi 23 novembre, au Symposium de Cracovie (Pologne) qui a réuni plus de 160 ministres, parlementaires et des diplomates des pays du monde, accusé la RDC d’orchestrer des manœuvres pour l’écarter de la présidentielle de 2023 parce que son père est juif.


Une proposition de loi dite Tshiani, porté par le député national Nsingi Pululu a été déposée à l’Assemblée Nationale. D’après ce projet de loi, certaines fonctions régaliennes comme la présidence de la République, ne peuvent être exercées que par les congolais né (100 %) de père et de mère congolais.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires