Kinshasa : Pénurie d’eau à Selembao, les habitants interpellent le Chef de l’État

 

Les habitants de la commune de Selembao précisément dans le quartier Mabata « interpellent le Chef de l’État Félix Tshisekedi à s’impliquer personnellement pour trouver une solution au problème de pénurie d’eau dans ce coin de la capitale congolaise.

Lors d’une descente effectuée mercredi 24 novembre par une équipe d’ACTU7.CD, le constat est amère. Les habitants expliquent les difficultés notamment des distances et des montagnes qu’ils traversent pour épuiser de l’eau.

« Depuis l’année passée jusqu’à présent, la commune traverse des difficultés énormes liées à la desserte en eau potable », explique une habitante du quartier.


Bernard N’sakai vendeur de boissons qui s’est exprimé au micro d’ACTU7, fait savoir que ce problème date de depuis l’année passée (2020). « Les habitants de Selembao précisément du quartier Mabata trouvent de l’eau grâce aux forages installés par les hommes des bonne foi », a-t-il dit.

Lire aussi  Kinshasa : Sama Lukonde annoncé à Tshangu pour l’inauguration du saut-de-mouton de Bitabe

« Nous sommes abandonnés par les autorités, nous n’avons qu’un seul forage, ça ne nous suffit pas de servir tout le monde. Certains d’entre nous préfèrent sortir vers 05heures pour aller à la source puiser de l’eau. Nous sommes buttés a d’énormes difficultés parfois des délinquants confisquent nos bidons, tracassent les jeunes filles. Ils mettent des barrières partout, on n’a pas un mot à dire devant ces jeunes qui s’ullustrent dans des actes de barbarie. Nous demandons au Chef de l’État de nous venir en aide », explique un habitant.

A un autre d’ajouter, « cette situation date de longtemps, toutes les démarches auprès de la Regideso pour nous venir en aide afin de décanter ce dilemme n’ont obtenu aucune suite favorable. Les autorités doivent s’impliquer pour qu’une solution soit trouvée ».

Il sied de rappeler, les habitants de Selembao précisément dans le quartier Mabata se ravitaillent en eau, grâce aux forages installés dans leurs milieux. Un bidon de 25 (vingt-cinq) litres se vend à 500 FC.

Lire aussi  Kasaï : les experts du ministère de la formation professionnelle, arts et métiers sensibilisent les écoles techniques sur la COVID-19

Jérémie Ngunga Léman

Lire aussi

Les plus populaires