Présidentielle 2023 : « C’est dangereux d’avoir des candidats présidents qui sont de corps congolais et étrangers de coeur » (Steve Mbikayi)

 

Réagissant à l’accusation de l’ancien gouverneur de l’ex province du Katanga, le président du parti travailliste (PT), Steve Mbikayi a estimé que « c’est très dangereux d’avoir les candidats présidents de la République qui sont de corps congolais et étrangers de coeur ».


« C’est très dangereux d’avoir des candidats présidents de la République qui, en acte et parole, trouvent qu’ils sont congolais de corps et étrangers de coeur ! De plus en plus, ils se dévoilent ! « , a-t-il réagi dans un message posté sur son compte Twitter.

Moïse Katumbi Chapwe, président du parti Ensemble pour la République a, lors de sa prise de parole le mardi 23 novembre, au Symposium de Cracovie (Pologne) qui a réuni plus de 160 ministres, parlementaires et des diplomates des pays du monde, accusé la RDC « d’orchestrer des manœuvres pour l’écarter de la présidentielle de 2023 parce que son père est juif ».


Une proposition de loi dite Tshiani, portée par le Député national Nsingi Pululu a été déposée à l’Assemblée Nationale. D’après cette proposition de loi, certaines fonctions régaliennes comme la présidence de la République, ne peuvent être exercées que par les congolais nés (100%) de père et de mère congolais.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires