Affaire Congo Hold-up : le FCC aile C. Mutamba parle « d’une cabale politique » dans le but de « ternir l’image de Joseph Kabila » (déclaration)

Dans une déclaration lue le jeudi 25 novembre à Kinshasa, les présidents des partis et regroupements politiques du Front Commun pour le Congo, FCC chapeauté par Âgée Matembo et Constant Mutamba, dénoncent et condamnent ce qu’ils qualifient « d’une cabale politique orchestrée par un consortium des médias internationaux dans le seul but de ternir l’image de l’ancien président de la RDC et autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila ».

Ces derniers réunis dans la Dynamique Progressiste Révolutionnaire du FCC décident de mettre en place une commission juridique chargée d’analyser minutieusement le rapport Congo Hold-up, qui « fait un raccordement frauduleux des faits au nom de Joseph Kabila », et « d’y apporter des réponses juridiques et judiciaires idoines ». Ils annoncent aussi la mise en place d’une commission politique, chargée d’envisager des actions politiques de grandes envergures, « en réaction à cette campagne de diabolisation contre Josep Kabila ».

Dans cette déclaration, le Front Commun pour le Congo (FCC) aile Constant Mutamba, encourage les concertations entreprises ces jours entre les chefs des institutions.
« Tout en regardant l’absence du consensus lors de la désignation des quelques membres de la CENI déjà investis, la Dynamique Progressiste Révolutionnaire du FCC encourage les concertations entreprises ces jours entre les chefs des institutions, l’Eglise Catholique, l’Eglise Protestante et les acteurs politiques de l’opposition en vue d’un dédouement consensuel de l’impasse, qui mine le processus électoral en cours », ont-ils dit.


Pour terminer, « la Dynamique Progressiste Révolutionnaire du FCC (DYPRO) réaffirme sa loyauté et fidélité au sénateur à vie Joseph Kabila ».

Jérémie Ngunga Léman

Lire aussi

Les plus populaires