Sud-Kivu : Grâce au plaidoyer de Ngwabidje, la BAD valide le projet d’aménagement et de bitumage de la route Bukavu-Goma et des voiries structurantes de Bukavu

Pour un financement de cent (100) millions de dollars américains, le conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) a validé, le vendredi 26 novembre 2021, le projet d’aménagement et de bitumage de la route nationale numéro 2 Bukavu-Goma et cent (100) km des voiries structurantes de la ville de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.


Selon la cellule de communication du Gouvernorat du Sud-Kivu, la validation de ce projet est la concrétisation de la promesse du Chef de l’État Félix Tshisekedi faite lors de son passage à Bukavu en compagnie du Président de la Banque Africaine de Développement (BAD) lors de la cérémonie inaugurale de nouveaux bâtiments de L’IITA en octobre 2019 et fruit d’un plaidoyer de haute facture mené par le Gouverneur de province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje auprès des autorités nationales et de la Banque Africaine de Développement, pour « résoudre le calvaire longtemps vécu par ses administrés dans ces entités respectives ».

Pour l’autorité provinciale du Sud-Kivu, « qui est déterminé à développer la province à travers les infrastructures routières modernes », l’heure n’est plus aux querelles politiciennes et manœuvres destabilisatrices des institutions provinciales qui constituent le frein de l’émergence du Sud-kivu, mais plutôt des actes concrets pour le bien-être de la population, indique la cellule de communication.



À l’en croire, la population du Sud-Kivu en général et celle de Bukavu en particulier a appris « avec enthousiasme » cette bonne nouvelle et a exprimé sa gratitude envers l’autorité provinciale pour son plaidoyer dans l’aboutissement de ce projet qui s’inscrit dans la vision du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

En prélude de la validation de ce projet, un groupe d’experts de la Banque Africaine de Développement avec qui le Gouverneur avait eu des discussions à ce sujet, venait de séjourner au Sud-Kivu pour des études environnementales liées à ce projet.

Tomy Lupemba avec CC

Lire aussi

Les plus populaires