Attaque armée à Amee : Les forces vives décrèrent trois jours sans activités à Mahagi et appellent « à la levée de l’état de siège »

 

Face à l’attaque des miliciens de la Coopérative pour le Développement au Congo (CODECO) survenue ce lundi 29 novembre 2021, contre la localité de Amee, dans la chefferie Djukoth, les forces vives du territoire de Mahagi, à plus de cent soixante-quinze (175) kilomètres au nord de Bunia, chef-lieu de l’Ituri, viennent de décréter (3) jours sans activités dans cette entité.

Dans une déclaration rendue publique ce même lundi 29 novembre 2021, les forces vives du territoire de Mahagi ont également résolu de ne plus « payer toutes les taxes et impôts sur toute l’étendue du territoire » de Mahagi « jusqu’au rétablissement total de la sécurité ». Les signataires de cette déclaration « rappellent à tous les élus du territoire de Mahagi à rejoindre (…) leur base électorale sous réserve de l’inhospitalité en cas d’inobersance » de cette résolution.

Par ailleurs, les forces vives du territoire de Mahagi appellent à la « levée immédiate de la mesure décrétant l’état de siège sur toute l’étendue des provinces » de l’Ituri et du Nord-Kivu car, selon ces forces vives, cette mesure « ne profite pas à la population ».

Lire aussi  Goma : Le Maire de la ville sollicite une trêve aux bandits en attendant le retour de Félix Tshisekedi à Kinshasa

Dans la matinée de ce lundi 29 novembre 2021, des miliciens de la CODECO ont attaqué la localité de Amee en chefferie de Djukoth, dans le territoire de Mahagi. Deux (2) personnes ont été tuées et deux (2) autres blessées. Des maisons ont également été incendiées par ces rebelles.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires