RDC : Le Royaume de Norvège et l’OIM signent un partenariat pour « lutter contre l’esclavage moderne dans les sites miniers du Nord et Sud-Kivu »

 

Le Royaume de Norvège et l’Organisation Internationale de Migration (OIM) ont signé le mercredi 24 novembre un accord de partenariat « pour lutter contre l’esclavage moderne dans les sites miniers du Nord-Kivu et Sud-Kivu ». Ce projet financé par les ministères des Affaires Étrangères du Royaume de Norvège s’étendra pendant 30 mois en République Démocratique du Congo (RDC).

Une note parvenue à ACTU7.CD précise que cette initiative vise à améliorer la stabilité et l’accès aux droits humains des personnes qui se retrouvent dans les sites miniers y compris les femmes et les enfants vulnérables dans les zones minières de l’Est de la RDC, grâce à des actions visant à réduire la prévalence de l’esclave moderne.

Les interventions du projet incluent le renforcement de capacités autorités locales, de la société civile et les opérateurs miniers artisanaux, ainsi que l’amélioration des mécanismes de coordination pour lutter efficacement contre les violences des droits humains dans les chaines d’approvisionnement minières.

Lire aussi  RDC : Le MNS condamne les actes de violences perpétrés contre les populations de l'Est et encourage le processus de paix

Le projet s’inscrit en droite ligne avec l’objectif du gouvernement de la RDC relatif aux obligations de diligence raisonnable dans le secteur minier tout en contribuant simultanément à la formation et prévention de la traite des personnes, ainsi qu’à la détention, l’investigation et la poursuite des trafiquants et tout en assurant la protection et assistance aux victimes et aux témoins.

Dans le cadre de ce projet, l’OIM va travailler avec les communautés et les acteurs étatiques pour renforcer la sécurisation des sites miniers, la lutte contre le trafic illicite des minerais et la traite des personnes tout en renforçant les capacités des acteurs et des parties prenantes pour la responsabilité mutuelle à traiter et à atténuer les principales causes de conflits.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires