Kasaï : le Don du gouvernement central « destiné aux victimes de la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa détourné »

 

Dans une lettre ouverte adressée au gouverneur du Kasaï Dieudonné Pieme, l’ONG BINADAMU en Action, « dénonce le détournement des vivres et non vivres, Don du gouvernement central, destiné aux victimes de la pollution des eaux des rivières Kasaï et Tshikapa, survenue l’année encours

Cette structure de la société civile « dénonce le manque de stratégies de la distribution de ces biens par le chef de l’exécutif provincial, sans tenir compte des vrais bénéficiaires ».

« Des propositions ont été soumises à l’exécutif provincial quant à la stratégie de distribution de ces intrants, afin de maximiser l’atteinte de vrais bénéficiaires. Regret est de constater que ces structures n’ont pas été écoutées, c’est ce qui a conduit au non accès par les victimes aux soins appropriés au niveau de structures médicales, à cause du caractère payant des soins. Le refus par l’autorité de déclarer la gratuité des soins couplée à la remise des vivres et non vivres, l’absence de transporteurs pour acheminer les vivres et non vivres à Ilebo, Luebo, Ndjokopunda,Muyeji, axe Kamabandji etc.. », précise le document.

Lire aussi  Kananga : 25 journalistes outillés sur les violences basées sur le genre

Outre cela, cette ONG « dénonce l’implication complète des autorités provinciales dans ce détournement ». Elle interpelle le gouverneur pour « disponibiliser les bordereaux de sorties et de réception de vivres et non vivres, ainsi que la liste de bénéficiaires potentiels ».

Et d’ajouter, « il faut récupérer tous les vivres, pris par les autorités dans la ville de Tshikapa, et que le président de la République mène des enquêtes sur son action humanitaire, ceci dans la vision de matérialiser sa vision du peuple d’abord ».

Il est à noter que cette dotation du gouvernement central, était acheminée un mois après la visite de Mme le Vice-premier ministre et ministre de l’environnement Ève Bazaiba à Tshikapa, à la suite de la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa par une société angolaise d’exploitation de diamants, qui était tombée en panne.

Il sied de signaler que faute des moyens de transport, ces biens sont en train d’être distribués aux prisonniers en lien et place des victimes de pollution des rivières.

Lire aussi  Environnement : Les états généraux des forêts annoncés à Kinshasa du 7 au 10 novembre 2023

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires