Kasaï-Central : Plus de 1000 élèves sensibilisés sur les VBG dans les milieux scolaires par CPO-ONG

 

L’ONG « cris du peuple opprimé » ( CPO-ONG) a lancé une campagne de sensibilisation dans les milieux scolaires sur les violences basées sur le genre et la prévention contre l’abus et les exploitations sexuelles à Kananga au Kasaï-Central.

Plus de 1000 élèves de différentes écoles de la ville de Kananga dont l’Institut Mishika Ngondo à Ndesha ont bénéficié de cette sensibilisation du 28 novembre au 4 décembre 2021.

Selon Marlène Ndelela, coordonnatrice de cette structure, cette activité « vise à avoir un environnement scolaire sans violences où les élèves s’épanouissent davantage ».


 » Le milieu scolaire était un milieu éducatif qui pouvait combler le vide de l’éducation reçue de la maison. Mais actuellement ce n’est plus le cas, il y a au moins un enseignant qui peut abuser et harceler les élèves et ces derniers refusent de dénoncer de peur d’échouer à l’école et de faire face aux représailles dans le milieu scolaire », a-t-elle expliqué à ACTU7.CD.

Lire aussi  Kinshasa-Covid-19 : Ngobila sensibilise les vendeurs du marché Simba Zigida et remet des masques pour lutter contre le COVID-19

A en croire le numéro 1 de cette structure, « le milieu scolaire doit être exempt de violence devant permettre l’épanouissement maximal des élèves ».

C’est ainsi que CPO-ONG invite les élèves à dénoncer des actes de VBG et des abus et exploitations sexuels dont ils sont victimes de la part de leurs enseignants en appelant sous l’anonymat à la ligne verte (495555).

Ces activités de sensibilisation couplées aux formations sont également menées par CPO-ONG à Dibaya, Luiza Demba, Luebo, Tshikapa et Kamonia et seront clôturées en janvier 2021.

Il sied de rappeler que ces activités sont réalisées dans le cadre du projet d’équité et de renforcement du système éducatif (PERSE). Ce dernier vise à améliorer la qualité de l’éducation et à avoir un environnement sans violence dans les milieux scolaires. Il est exécuté par CPO-ONG en partenariat avec UNFPA, le ministère du genre, famille et enfant, et la banque mondiale.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Lire aussi  Kinshasa : Appuyant la vision de Félix Tshisekedi "le peuple d'abord", la Fondation FOMAM se donne la mission de "former et développer l'homme congolais"

Lire aussi

Les plus populaires