RDC : « Le retour de la stabilité dans l’Est nécessite de restaurer la confiance de la population (Bintou Keita au conseil de sécurité de l’ONU)

 

Bintou Keita, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en Republique Démocratique du Congo (RDC) a pris part lundi 07 décembre à la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Dans son intervention, l’envoyée de l’ONU en RDC a souligné devant le Conseil de sécurité que la restauration de la confiance de la population était cruciale pour ramener la stabilité dans l’Est du pays.

« Les défis auxquels le Gouvernement est confronté dans la mise en œuvre de l’État de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu mettent en exergue les limites d’une approche strictement militaire à la protection des civils et la neutralisation des groupes armés », a déclaré M. Keita dans son exposé lors de cette réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en RDC.


Pendant ce temps, les populations victimes des exactions des groupes armés dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri continuent à réclamer le départ de la MONUSCO (Mission des Nations-Unies pour la stabilisation du Congo). Elles l’accuse « d’être de mèche » avec les rebelles pour « pérenniser les violences » dans l’Est.

Lire aussi  Nord-Kivu : "Menacés" par les propos d'un artiste, le commissaire provincial de la PNC à Beni pour "renforcer la morale" des policiers

Bien avant la mise en place de l’État de siège, des actions à l’initiative des organisations de la société civile ont été menées pour pousser le gouvernement à formaliser le retrait des forces onusiennes en terre congolaise mais cela a été réprimé par les forces de l’ordre.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires