Ass. Nat. : Mohindo Nzangi s’explique ce mercredi sur son arrêté nommant « un diplômé d’État, un étudiant et une personne éligible à la retraite » dans les comités de gestion des universités

Visé par une question orale avec débat, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) sera entendu ce mercredi 08 décembre par la représentation nationale. Mohindo Nzangi devra s’expliquer sur son arrêté numéro 354 portant désignation et nomination de membres des comités de gestion dans différents établissements universitaires du pays.

À travers un message parvenu à ACTU7.CD, Lembi Lubila Joseph, rapporteur de la chambre basse du Parlement qui annonce la tenue de la plénière consacrée notamment à l’audition du Ministre de l’ESU, appelle les députés nationaux à se présenter au Palais du Peuple à 10 heures précises.

Dans sa question orale avec débat déposée le vendredi 03 décembre dernier, le Député national Jean-Pierre Kayembe accuse le patron de l’ESU d’avoir nommé « un diplômé d’État comme secrétaire général administratif et un étudiant de première année de graduat (G1) comme secrétaire général académique ».

Lire aussi  RDC/EPST-Reprise des cours : Willy Bakonga fera une communication après la tripartite Primature-EPST-Comité de la riposte

« Dans ses arrêtés, le ministre de l’ESU a commis plusieurs irrégularités qui ont créées un désordre dans nos provinces respectives. Je prends l’exemple de l’arrêté numéro 354, le ministre n’a pas tenu compte du genre », disait le Député Jean-Pierre Kayembe lors du dépôt de sa question orale avec débat.

Avant de poursuivre, « nous ne pouvons pas imaginer que sur 18 comités de gestion, aucune femme n’a été nommée alors que le chef de l’État fait du genre son cheval de bataille. Le ministre a également nommé des étudiants et des personnalités qui ne méritent pas d’être nommées par rapport à leurs parcours ou cursus scolaire et professionnel ».

Cet élu du peuple s’interroge sur la nomination d’une personne éligible à la retraite.

C’est autour de toutes ces questions que le ministre est attendu à la représentation nationale pour éclairer les élus du peuple.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires