Ituri : La base des ADF « se trouverait désormais à la limite entre Mambasa et Irumu » (CRDH)

Depuis le début de grandes opérations militaires contre leurs places fortes dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu, les combattants ougandais des Forces Démocratiques Alliés (ADF) auraient délocalisé leur base et l’ensemble de leurs matériels dans une zone située à la limite entre les territoires de Mambasa et Irumu, dans la province de l’Ituri.

D’après les sources de la Convention pour le Respect de Droits Humains (CRDH), une organisation généralement bien informée, ces rebelles ougandais se seraient installés au confluent des rivières Ituri et Loya. Cet endroit leur permettrait une accessibilité sur les territoires de Mambasa et la chefferie de Walese Vonkutu dans le territoire d’Irumu.

« (…) Les ADF font des apparitions sur la route de Zunguluka vers le Mont Hoyo. Ils se seraient installés au confluent de Loya et Ituri pour avoir la facilité de traverser dans le territoire de Mambasa tout en gardant leur présence dans la chefferie de Walese Vonkutu (…) », révèle un membre de la CRDH sous anonymat.


Approché par ACTU7.CD, l’administrateur militaire du territoire de Mambasa indique que les dispositifs appropriés avaient été mis en place au lendemain des frappes conjointes des armées ougandaise et congolaise contre les bastions des ADF. Le colonel Maxime Tshishimbi Mpombwa appelle la population à garder son calme et de se montrer vigilante par rapport aux mouvements suspects des personnes et des matériels. Toutefois, l’autorité territoriale n’a pas confirmé l’endroit exact où se situerait cette base des ADF.

Lire aussi  RDC : les FARDC neutralisent "8 terroristes ADF/MTM” à Beni (porte-parole)

« (…) C’était déjà pris en compte au lendemain des frappes conjointes FARDC-UPDF. Des dispositifs de renforcement des mesures ont été mis en place, au cours de plusieurs réunions de sécurité. À la population, de garder son calme tout en étant vigilante notamment en cas des mouvements des personnes et matériels suspects. S’adresser aux autorités les plus proches », rassure le colonel Maxime Tshishimbi Mpombwa au cours d’un échange avec ACTU7.CD.

Le mouvement terroriste ADF, connu pour ses attaques barbares contre les civils, a déjà signé plusieurs incursions dans la chefferie de Babila Babombi, au sud du territoire de Mambasa. Depuis plusieurs mois, le groupement Bangole, cible privilégiée de ces terroristes, est vidé de sa population. Plusieurs dizaines de personnes ont été soit tuées soit prises en otage (et n’ont jamais été retrouvées) par ces rebelles ougandais dont on ignore toujours les motivations.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires