Kinshasa : Noël dans le noir et sans eau à Ndjili, synonyme de l’insécurité

Plusieurs coins de la commune de N’djili dans la ville province de Kinshasa, ont fêté la nativité dans les conditions « inhumaines », noël était un cauchemar pour les N’djilois.


Sans eau ni électricité, les habitants des quartiers 3, 4, 11, 6, 2, 1… ont partagé le repas de Noël dans une insécurité totale. Les Kulunas, ces bandits de cité ont ainsi trouvé l’occasion de semer terreur et désolation. La situation n’est redevenue normale qu’à la tombée de la pluie, disons l’imprévisible dame la pluie s’est invité dans le débat contre leur gré.

L’insécurité liée à l’obscurité à N’djili, rappelle-t-on, devient chronique au point que la commune de «Bana Poto» a acquis une réputation toute autre. Les éléments de la Police urbaine de la Tshangu appelés à intervenir sont parfois sous équipés, rendant du coup leur tâche ardue et le résultat de leur travail nul.


C’est ici le lieu de rappeler aux autorités urbaines leur devoir de sécuriser la population et ses biens en équipant les services de sécurité en général, car Kinshasa, c’est les quatre (4) districts.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires