Manifestations anti-MONUSCO : Plusieurs manifestants dont un présumé Maï-Maï arrêtés par la Police lors des échauffourées à Butembo

 

Plus de 18 manifestants ont été arrêtés le lundi 03 janvier 2022 par les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) au cours des altercations entre les forces de l’ordre et de sécurité et les manifestants dans la ville de Butembo au Nord-Kivu.

Des jeunes dans la matinée en cellule de Furu, l’un des coins réputés parmi les plus chauds de la ville ont brûlé des pneus dans des rues et avenues et exigeaient le départ des casques bleus de la MONUSCO qu’ils jugent inefficaces sur le terrain.

Le commandant ad intérim de la Police à Butembo, le commissaire supérieur principal Polo Ngoma-di-Ntoto Jean-Paul dénonce « un comportement incivique manifesté par ces jeunes et félicite les forces de l’ordre et de sécurité ».


« Il y avait des Maï-Maï, nous en avons attrapé un (Kasereka Patrick), recruté à partir de Kantine. Les militaires sont venus nous épauler parce que quand il y a présence de l’ennemi, d’office, les militaires interviennent. Aucun militaire, ni policier n’a tiré de balle mais vous attendiez quelques coups de balles en profondeur, c’est-à-dire que les Maï-Maï étaient là », dit-il.

Lire aussi  Mutualisation des forces : Un hélicoptère de l'armée ougandaise s'écrase à la frontière avec la RDC

Le patron de la Police appelle les habitants de Butembo, ceux de Furu en particulier à ne pas se livrer aux anti-valeurs sous prétexte de libérer la ville.

Par ailleurs, des mouvements citoyens et groupes de pression ont paralysé les activités pour réclamer le retour de la paix dans la région de Beni notamment.

Le jeudi 23 décembre dernier, les activités socio-économiques avaient été totalement paralysées. Au cours des échauffourées, des morts et plusieurs autres blessés ont été enregistrés.

Christopher Kambale, à Butembo

 

Lire aussi

Les plus populaires