Mende, Boshab, Lumanu… bientôt au gouvernement ?

 

La question mérite d’être posée pour ceux qui savent du moins lire le paysage politique RD congolais. La vague de départ de Lumanu, Adolphe, Mende Lambert, Evariste Boshab et Theophile Mbemba, quatre gros poissons du Front Commun pour le Congo (FCC) devrait interpeller.


L’adhésion de trois premiers cités à l’Union Sacrée de la Nation n’est pas gratuite ni un fait anodin. Seuls les novices ne comprendront pas que ces inconditionnels Kabilistes ne font rien pour rien. Connus pour leur attachement à l’idéal Kabiliste, Mende, Lumanu et Boshab ne sont pas à leur première défection. De Mobutu à Kabila aujourd’hui Tshisekedi ils sont prêts à tout vendre pour gagner en retour un job politique.

Seulement voilà, en embrassant l’Union Sacrée, des analystes pensent que si le régime venait à leur confier des postes de responsabilité au sein du gouvernement, il s’agit là de déshabiller Saint Paul pour habiller Saint Pierre. Sinon à la question de savoir ce que ces transfuges ont donné au pays en 18 ans de règne, la réponse ne serait pas différente de zéro. Aussi etonnant que cela puisse être cette deuxième préoccupation, la République n’a que Mende, Lumanu et Boshab comme compétences alors que le pays est appelé à interioriser la notion de relève?
Qu’a-t-on fait de l’idéal rajeunissement de la classe politique ?



Bien qu’une certaine opinion mettrait en avant plan leurs expériences dans la gestion de la chose publique. Mais en quoi aura servi ce prétendu savoir faire lorsque l’actuel pouvoir qu’ils courtisent hérite d’un pays entièrement dévasté ? Sur ce, à noter que si comme par un hasard, la vision lucrative de ces chantres de la Kabilie qui ont traversé la rue venait à se concrétiser, la République aura doublement perdu.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires