Ituri : 25 rebelles neutralisés,35 civils libérés et 10 armes AK-47 récupérées par l’armée en une semaine

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) continuent à accentuer la pression sur les Forces Démocratiques Alliées (ADF) et leurs complices, au sud du territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri.

Faisant le bilan des opérations militaires menées contre ce groupe terroriste, le porte-parole de l’armée congolaise dans la province de l’Ituri renseigne qu’au cours de la semaine dernière, les forces armées nationales ont neutralisé vingt-cinq (25) combattants ADF et libéré trente-cinq (35) civils de mains de ces rebelles. Dix (10) armes de type AK-47 ont été récupérées par les soldats loyalistes.

« (…) À l’espace d’une semaine (…) dans les opérations contre les ADF et leurs supplétifs, les forces armées ont neutralisé au moins 25 terroristes et récupéré 10 armes AK-47. Nous avons également détruit des bombes artisanales. S’agissant des otages, les forces armées ont libéré au moins 35 de nos compatriotes des griffes des ADF (…) », affirme le lieutenant-général Jules Ngongo dans des propos recueillis par la cellule de communication du gouvernorat militaire.

Lire aussi  Guerre dans l'Est : Les casques bleus indiens abandonnent 3 de leurs positions à Sake aux mains du M-23 (Document interne Monusco)

Une occasion pour l’armée de « solliciter l’accompagnement indéfectible » de la population notamment en dénonçant les suspects auprès des services de sécurité.

« (…) Les forces armées sont résolument décidées, avec l’appui et la collaboration de sa population, à restaurer l’autorité de l’Etat (…) pour mener à bien ces opérations (…) nous sollicitons l’accompagnement indéfectible de notre population et à aiguiser la flamme patriotique en dénonçant ces renégats (…) », sollicite le porte-parole de l’armée dans la province de l’Ituri.

Pour défaire le mouvement terroriste ADF, les armées nationales ougandaises et congolaises sont engagées, depuis le 30 novembre 2021, dans des opérations militaires conjointes contre les bastions de ces terroristes dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Plusieurs places fortes de ces combattants ougandais ont été détruites.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires