RDC : Clôture du « séminaire de la 5ème Session Spéciale du Chesd » à Kinshasa

 

La Vice-ministre de la Défense, Séraphine Kilubu représentant du Ministre de la Défense Nationale et des Anciens combattants a officiellement clôturé le vendredi 14 janvier 2022, le séminaire de la 5ème Session Spéciale du Collège de Hautes Etudes de Stratégie et de Défense (Chesd), à Kinshasa.

Durant deux jours, les participants ont développé le thème « Politique de défense et coopération régionale en Afrique centrale ».

La Vice-Ministre de la Défense Nationale a dans son mot de clôture, appelé les intervenants à mettre en pratique ces recettes.
« les premières journées de cette 5ème session spéciale auront vécu et leur train a effectivement quitté la gare. Dans le mot d’ouverture, j’avais estimé qu’il ne me semblait pas indiqué d’étendre davantage sur le sujet au risque d’atténuer la teneur alors que les éminents intervenants vont se succéder dans cette tribune (…) les intervenants ayant donné le meilleur d’eux-mêmes (…) devant cette générosité scientifique, nous ne pouvons que leur promettre en tant qu’auditeurs d’être cette bonne fleur qui transformera les recettes en pratique pour la paix et la coopération en Afrique centrale, gage de son développement », a dit Madame Séraphine Kilubu kutuna.

Lire aussi  Élargissement des opérations conjointes FARDC-UPDF en Ituri : Une ONG/DH alerte sur la présence de 7 bastions actifs des terroristes à Irumu

En faisant l’économie des conclusions scientifiques de ces assises de deux jours, Kokaya Kusakusa Samuel « a indiqué qu’à l’issue de ces fructueux échanges entre conférenciers, une hypothèse de recherche a été émise sur laquelle la politique de défense est interministérielle et multisectorielle, mais tant que la menace est devenue transnationale, la politique de défense a besoin d’une coopération en Afrique centrale comme partout dans la sous-région ».

A en croire monsieur Kusakusa « cette politique consiste à la mutualisation d’efforts de sécurité des pays de la sous-région et à la définition harmonieuse des actions sécuritaires aux populations locales de ces différentes pays « .

Par ailleurs, les intervenants ont émis au cours de ce séminaire, quelques recommandations entre autres, promouvoir un mariage civilo-militaire dans la résolution de formes contemporaines des conflits. Militer pour la valorisation de la mémoire des Forces armées en améliorant les conditions de vie et de travail des militaires pendant et après leurs carrières. Conjuguer les efforts pour la sécurisation des eaux, des forêts et des espaces miniers de la RDC pour le développement de la sous-région et de l’Afrique. Confier au corps du génie des styles de logistiques qui permettront à l’armée d’avoir les possibilités d’intervenir dans l’aménagement du territoire; ainsi que doter l’armée des capacités aériennes de surveillance, de protection et de défense du territoire national.

Lire aussi  Nord-Kivu : le commandant de la police de Butembo suspendu de ses fonctions

Hervé Landry Ngoyi

 

Lire aussi

Les plus populaires