Uvira : 3 morts dans une attaque d’hommes armés contre une position militaire à Kagunga

 

Un nouvelle attaque contre une position militaire à été enregistrée dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu. Il s’agit d’un groupe d’hommes armés qui a attaqué la position des forces armées dans la localité de Kagunga en groupement de Muhungu dans la chefferie de Bafuliru.

A en croire Alexandre Barabona, activiste des droits humains d’Uvira, qui livre la nouvelle à ACTU7.CD, lors de cette attaque, une femme enceinte, épouse d’un militaire a été tuée par balle et deux autres enfants ont trouvé la mort, dans une brûlée.

 » C’est vers 1h15, de la nuit de vendredi à ce samedi que les hommes armés sont venus attaquer la position militaire FARDC se trouvant dans la localité de Kagunga. Une femme d’un militaire étant grosse tuée par balle et deux enfants dont leurs âges varie entre 2 à 3 ans sont morts dans une maison brûlée. Les échanges des tirs ont commencé vers 1h15 et se sont terminés vers 6h du matin », rapporte Alexandre Barabona.

Lire aussi  RDC : Tshisekedi reçoit le chef de la diplomatie angolaise après boycott du cessez-le-feu par le M-23/RDF

Ce dernier ajoute que pendant cette attaque, deux (2) maisons ont été brûlées par ces hommes armés.

« Nous condamnons ces actes inhumains enregistrés du jour au jour dans la province du Sud-Kivu en particulier à Uvira ville et territoire », a déclaré pour sa part, Kiza Tiniko, président de la jeunesse du quartier Kavimvira.

Cependant, l’armée n’a pas encore communiqué sur cette attaque.

Il y a une semaine, une autre position militaire a été attaquée par une coalition de quatre (4) groupes rebelles, près de la ville d’Uvira. Ces genres de cas ne cessent d’être enregistrés dans le partie sud de la province du Sud-Kivu. Ceci explique l’insécurité grandissante dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira et Fizi particulièrement.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

 

Lire aussi

Les plus populaires