Ituri : Un général autoproclamé de la milice FPIC tué lors d’une patrouille de combat par l’armée

 

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) basées dans la province de l’Ituri ont neutralisé, dans la nuit de dimanche 6 au lundi 7 février, un général autoproclamé, commandant de la Force Patriotique et Intégrationniste du Congo (FPIC), une milice active dans le territoire d’Irumu.

Selon le porte-parole de l’armée dans la province de l’Ituri, le nommé Furabo Munzabo a été tué au cours d’une patrouille nocturne dans la région de Sililo, à l’Est du centre de Marabo, à près de quarante (40) kilomètres au sud de Bunia. Le lieutenant Jules Ngongo précise que ces opérations ont été menées par les éléments du 3101e régiment dans l’objectif de « défendre l’intégrité territoriale » . Pour le moment, la situation sécuritaire est sous contrôle de l’armée, rassure le lieutenant Jules Ngongo.

La milice FPIC aussi appelée « Chini ya Kilima » est responsable de plusieurs attaques sanglantes contre les civils et les positions de l’armée dans plusieurs villages du territoire d’Irumu. Cette milice s’est opposée, dans un document non authentifié, à la mission de la Task Force censée mener des discussions avec les groupes armés actifs en Ituri pour favoriser le retour de la paix.


Andy Kambale Matuku

Lire aussi  Agression rwandaise : Annoncée pour ce jeudi 5 janvier, la cession du camp militaire de Rumangabo aux militaires kenyans de l'EAC n'a pas eu lieu

 

Lire aussi

Les plus populaires