Kinshasa : Insalubrité, obscurité, insécurité, embouteillages… Vive Ngobila !

 

Soumise à la logique de l’abandon, la ville de Kinshasa, capitale de la RDC, jadis référence africaine à tout bout de champ, a acquis, depuis des décennies déjà, la réputation de coquille vide difficile à décrire.

Le « laisser aller » dans la gestion de la capitale congolaise comme dans d’autres villes du pays a engendré plusieurs gangrènes devenues incurables. À chaque autorité sur le lot de celles qui ont défilé à sa tête, sa trouvailles pour s’attirer la sympathie des Kinois leurrés. Le cas de l’Exécutif provincial issu des dernières élections des Gouverneurs qui ont porté Gentiny Ngobila au gouvernorat de la ville capitale de la RDC, illustre bien l’image actuelle de l’ancienne Léopoldville.

Insalubrité, insécurité, obscurité, embouteillages, boom démographique incontrôlé, constructions anarchiques, manque d’infrastructures de base (écoles, hôpitaux, voies ferrées, routes)… bref, sous l’Exécutif Ngobila, tout stagne. Et à l’allure où vont les choses, on peut confirmer sans crainte d’être contredit que la sortie du tunnel n’est pas à l’ordre du jour du fait d’une absence criante d’un leadership visionnaire.


Que des projets inachevés à Kinshasa !De Kin Bopeto à Metro-Kin, en passant par Kin zéro trou ou Zando, la gouvernance Ngobila bat de l’aile à Kinshasa. C’est ici le lieu de s’interroger sur l’absence d’un mécanisme de suivi et évaluation de l’action de du Gouvernement provincial provenant de l’Assemblée provinciale de Kinshasa en vue des sanctions qui serviraient d’exemple. C’est en tout cas une autre paire de manche à exploiter prochainement. Lorsque les différentes rues de Kinshasa sont formées des montagnes d’immondices provenant des caniveaux et laissés sans être évacuées, où sont les autorités provinciales ? S’interroge un Kinois désabusé.

Lire aussi  Kinshasa - Élection de gouverneur : Gecoco Mulumba part favori selon les résultats des 4 sondages

Au finish, faut-il Kinshasa mourir de sa belle mort comme c’est le cas depuis des décennies ? C’est la question.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires