Ituri : Plus de 10 jeunes arrêtés à Biakato pour « violation du couvre-feu »

 

Au moins 15 jeunes sont placés en détention par la Police Nationale Congolaise (PNC), commissariat de Biakato, à près de 75 kilomètres de Mambasa, dans la province de l’Ituri.

D’après le commandant de la PNC/Biakato, ces jeunes ont été arrêtés pour non-respect du couvre-feu décrété par l’administrateur policier du territoire de Mambasa depuis mardi 15 février 2022 pour des « raisons sécuritaires ». Ils sont gardés au cachot de la PNC avant de connaître leur sort.

Dans un communiqué du lundi 14 février 2022, le commissaire supérieur principal Matadi Muyapandi Jean-Baptiste, administrateur policier du territoire de Mambasa a décrété un couvre-feu sur toute l’étendue de la chefferie de Babila Babombi entre 20 heures et 5 heures du matin pour permettre aux services de sécurité d’effectuer des patrouilles.


Les personnes arrêtées devront payer des amandes. Pourtant, dans la province de l’Ituri, aucun arrêté provincial ne fixe le montant des amandes en cas de violation du couvre-feu.

Lire aussi  Ituri : De violents combats entre deux groupes rebelles sèment la panique à Komanda

« Ce flou juridique risque de profiter aux personnes arrêtées » , a dit à ACTU7.CD, Maître Dieudonné Butembezi, avocat au barreau de l’Ituri.

La partie sud de la chefferie de Babila Babombi traverse une situation sécuritaire incertaine depuis octobre 2021. Après une accalmie observée entre décembre 2021 et janvier 2022, des attaques répétitives attribuées aux miliciens Maï-Maï locaux et aux combattants ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) ont repris. C’est pour contrer cette montée de l’insécurité que l’autorité territoriale a décrété un couvre-feu dans la zone.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires