Ituri : 38 jeunes arrêtés pour « exploitation illicite des matières premières » dans la RFO

 

Au moins trente-huit (38) jeunes viennent d’être mis aux arrêts par les services de sécurité de la Réserve de Faune à Okapis (RFO) dans le territoire de Mambasa, à au moins cent soixante (160) kilomètres, au sud de Bunia, dans la province de l’Ituri.

D’après un officier de cette aire protégée, le premier groupe composé de seize (16) jeunes avaient été arrêtés jeudi 24 février 2022. Ils ont été transférés ce dimanche 27 février 2022 à l’auditorat militaire de Mambasa. Selon la même source, vingt-deux (22) autres jeunes ont été arrêtés ce dimanche 27 février 2022 et sont gardés pour le moment au cachot de la RFO en attendant leur transfert à Mambasa.

À en croire la même source, ces jeunes ont été appréhendés dans une carrière minière clandestine et illicite en pleine réserve. Cette carrière minière se situerait dans les environs de la localité de Bandisende, apprend-on. L’arrestation de ces jeunes, dont certains auraient échoué au récent test de recrutement des éco-gardes, a été à la base d’un « mouvement d’humeur » dans la mâtiné de ce dimanche 27 février 2022, dans la localité de Bandisende.

Lire aussi  Kolwezi : Nouvellement affectés, deux juges renouvellent leurs serments au tribunal de paix

Les personnes arrêtées jouissent de la présomption d’innocence. Ces personnes risquent de lourdes peines et amandes. La loi N• 14/003 du 11 février 2014 dispose, en son article 74 :  » Est punie d’une amende de cent millions à un milliard de francs congolais toute personne qui, dans une aire protégée, exerce une activité de prospection ou d’exploitation forestière, minière, des hydrocarbures ou des carrières ».

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires