Ituri : Une vingtaine d’écoles toujours fermées à Babombi « à cause de l’insécurité »

 

Depuis le début de l’année scolaire en cours, au moins vingt (20) écoles primaires et secondaires de la chefferie de Babila Babombi, au sud du territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, restent fermées à cause de l’insécurité.

D’après l’inspecteur chef de pool de l’enseignement secondaire dans la sous-division de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Mambasa 2, ces écoles sont situées pour la plupart à Makumo et Lukaya, deux (2) localités durement touchées par les incursions incessantes des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF). Gédéon Kasereka Machozi indique, en outre, que ces écoles n’ont fonctionné que pendant un mois. Il plaide pour le rétablissement de la sécurité dans la zone pour permettre aux enfants de reprendre le chemin de l’école.

« (…) Les activités scolaires sont toujours paralysées de Makumo jusqu’à Makeke. À Makumo et Lukaya, les écoles sont fermées depuis le début de la rentrée. Ces écoles n’ont ouvert leurs portes qu’au début de l’année, depuis lors, rien de plus (…) Que les autorités militaires nous aident vraiment à rétablir la sécurité afin de permettre aux enfants d’étudier (…) », a-t-il déclaré au cours d’un entretien avec ACTU7.CD.

Lire aussi  Ituri : Levée partielle de la grève dans les écoles primaires catholiques de Mambasa

C’est depuis octobre 2021 que le sud de la chefferie de Babila Babombi, dans le territoire de Mambasa fait face à des attaques répétitives dans au moins trois (3) groupements. Après une accalmie entre décembre et mi-janvier 2022, la zone a de nouveau été secouée par une série d’attaques attribuées aux ADF et aux miliciens Maï-Maï locaux.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires