Nord-Kivu : Au tribunal militaire de Beni-Butembo, le ministère public requiert 20 ans de prison contre un combattant ADF

 

Le ministère public a requis vingt (20) ans de prison contre un combattant rebelle des Forces Démocratiques Alliées (ADF) ce mardi 1er mars 2022 dans la ville de Beni au Nord-Kivu.

Plusieurs autres combattants ADF étaient devant la barre du tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo, parmi lesquels Baluku Tasimwa Sandé de nationalité ougandaise, qui affirme avoir été arrêté lors d’une attaque attribuée aux rebelles ADF à Mwenda, une localité du territoire de Beni, où ce dernier dit aller voir ses parents.

Poursuivi pour « participation à un mouvement insurrectionnel », le ministère public a requis une peine de vingt (20) ans de prison contre le combattant Baluku Tasimwa Sandé.


Prenant la parole, la partie défenderesse du prévenu a demandé l’acquittement de son client, vu qu’il a été arrêté « alors qu’il était en visite familiale ».

L’affaire a été mise en délibérée par le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo, qui renvoie le dossier à une semaine plus tard pour se prononcé.

Lire aussi  RDC : La Cour Constitutionnelle affiche complet, les 3 nouveaux juges ont prêté serment devant Félix Tshisekedi

Aristote Atshongya Mohamed, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires