Ituri : 2 miliciens FPIC et leur renseignant arrêtés à Makayanga près de Komanda

 

Trois (3) miliciens de la Force Patriotique et Intégrationniste du Congo (FPIC) sont tombés dans les mailles du filet des services de sécurité dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 mars 2022.

D’après plusieurs sources concordantes, ces présumés miliciens ont été arrêtés au village Makayanga, à près de cinq (5) kilomètres de Komanda, dans la chefferie de Basili, au sud du territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri. Parmi ces miliciens, il y a un civil présenté comme « sensibilisateur » de ce groupe armé. D’après les mêmes sources, ces miliciens ont été arrêtés pendant qu’ils étaient en pleine sensibilisation des jeunes pour intégrer ce mouvement insurrectionnel qui planifierait attaquer la cité de Komanda, le Pont Ituri et la cité de Mungamba.

Cette action des services de sécurité est saluée de vive voix par la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH). Christophe Munyanderu, coordonnateur territorial de cette organisation, « félicite l’armée pour avoir maîtrisé ces grands poumons de cette milice » qui prévoyaient perturber la sécurité au moment où plusieurs personnes déplacées regagner leur village. Cet activiste lance un message à la jeunesse à ne pas suivre ces « moutons égarés ».

Lire aussi  Attaque de Komanda : Le Gouverneur militaire assure que la situation est calme et appelle les habitants à regagner leurs maisons

« (…) Nous appelons les jeunes filles et fils d’Irumu de dénoncer tout mouvement suspect et de ne pas adhérer dans des groupes armés (…)
La CRDH sollicite l’organisation des audiences pour juger toutes les personnes arrêtées et présumées appartenant à des mouvements insurrectionnels (…) », a déclaré Christophe Munyanderu au cours d’un entretien avec ACTU7.CD.

La FPIC est un mouvement rebelle actif dans le territoire d’Irumu. Ce mouvement est responsable de plusieurs attaques contre les civils et les positions de l’armée dans plusieurs villages du territoire d’Irumu. D’après les sources sécuritaires, ce mouvement rebelle coalise avec les rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans certaines de ses opérations. C’est notamment la série d’attaques ayant ciblé Komanda et Makayanga entre septembre et octobre 2021.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires