Kasaï/ESU : Reprise timide des activités académiques

 

Deux (2) mois après la grève décrétée par les chefs de travaux et assistants des institutions supérieures et universitaires publiques de la province du Kasaï, réunis au sien du Syndicat National des Chefs de Travaux et Assistants (SYNACASS), les enseignements ont repris ce lundi 07 mars 2022, dans tous les établissements de la province.

Sur terrain, le constat fait état d’une timidité sans précédent et de l’encadrement des étudiants de classes d’inscriptions.

C’est le cas de l’Institut Supérieur Pédagogique (ISP), Institut Supérieur de Commerce (ISC), Institut Supérieur de Techniques Médicales (ISTM) tous de Tshikapa, les étudiants ont été fréquents, ainsi que les enseignants.


Se confiant à la presse, le directeur général de l’ISP, le professeur Joël Mbingi, a dit faire un constat selon lequel, les étudiants sont encore effrayés et confus sur la levée de la grève.

 » Les étudiants sont encore dans une confusion, certains disent qu’il s’agit d’une levée de la grève des professeurs et non des assistants et chefs de travaux, or les compromis avec les parties prenantes ont été déjà trouvés pour la reprise des activités, voilà pourquoi cette timidité est observée. J’espère qu’ils pourront regagner les institutions après qu’ils aient été informés », lâche ce directeur général.

Lire aussi  Kwilu : Les enseignants des écoles désactivées du territoire de Bulungu dans la rue

À Tshikapa, seuls les établissements privés autorisés dispensaient les enseignements pendant que les enseignants des établissements publics étaient en grève. Décrétée le jeudi 6 janvier 2022, ce mouvement de grève sèche « est levée » après la suspension de celle de professeurs.

Diaris Kindalo, à Tshikapa

 

Lire aussi

Les plus populaires