Beni/Procès des présumés ADF : « Deux élus nationaux cités comme collaborateurs »

 

Les députés nationaux Kasereka Wathewhwa Kizerbo et Kiro Tsongo Grégoire ont été cités comme « collaborateurs » des terroristes de Forces Démocratiques Alliées (ADF), par un présumé combattant de ce mouvement rebelle, au cours d’une audience organisée par le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo (Nord-Kivu) le lundi 07 mars 2022.

Ce terroriste, qui affirme avoir été membre de cette rébellion, indique qu’il avait été recruté involontairement et que, dans leur bastion, il était chargé de recevoir les visiteurs. Il a confirmé, devant la barre du tribunal militaire, que les députés nationaux Kasereka Wathewhwa Kizerbo et Kiro Tsongo Grégoire « effectuent souvent des visites à leur campement, chacun avec sa mission précise ».

« Si le député Kiro Tsongo Grégoire avait comme charge de leur ravitailler en vivres et s’occuper des collaborateurs des pays voisins, son collègue Kasereka Wathewhwa Kizerbo, lui était chargé de leurs apporter les armes à feu qu’il envoyait par le biais d’un certain Badibanga, résident à Kinshasa », précise ce prévenu devant les gens qui assistait à ce procès.


Il ajoute, en même temps, que ce dernier leur avait apporté cinquante (50) armes de guerre de type AK-47 et quarante (40) pièces de tenues militaires des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), la dernière fois en 2018.

Lire aussi  Tentative de détournement : Un cadre de Vodacom placé sous MAP pour avoir "effacé sur ordre de sa hiérarchie, les données des utilisateurs ayant déjà payé les frais RAM"

Le présumé combattant ADF, devant le tribunal militaire, se dit prêt à comparaître avec les deux (2) députés nationaux pour prouver à la population de Beni que ce sont leurs frères qui sont à la base même de l’insécurité grandissante, des tueries et incendies des maisons des civils dans cette partie du pays.

De ce fait, la cause a été prise en délibéré et la suite de l’audience a été fixée pour une date ultérieure.

Ces derniers jours, le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo organise les audiences contre tous les présumés rebelles ADF récemment arrêtés dans la ville et territoire de Beni.

Aristote Atshongya Mohamed, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires