Des injures sur un plateau de télévision : le silence complice de Muyaya et du CSAC

 

C’est devenu monnaie courante. Des personnalités polico-culturelles ont depuis un bail pris pour coutume d’offrir aux téléspectateurs un spectacle désolant dans les medias.


Des injures sur des plateaux de Télévision au vu et au su des instances de régulation des medias notamment, le Conseil Supérieur de l’audiovisuel et de la Communication, CSAC, et le Ministère de la Communication et Medias. D’où cette préoccupation : s’agit-il de la complicité, de la complaisance ou de l’incompétence ou encore de la negligeance? Musiciens comme personnalités politiques se règlent impunément des comptes au moyen des injures sans sourciller ni crainte de la loi, n’arrive qu’au Congo Kinshasa. Tous sont libres comme des poissons dans l’eau.

Il y a lieu de s’interroger sur le bien fondé de deux institutions pré-citées. Le CSAC comme le Ministère de la Communication et Medias devraient plutôt sanctionner les promoteurs des chaines de télévision sur TNT et sur la plate-forme YouTube qui laissent passer des images aussi compromettantes en violation des lois du pays.


Après ses démêlés avec le député Eliezer Ntambwe qui a du reste déposé une plainte contre lui pour injures, le député honoraire Zacharie Babaswe est pointé du doigt pour ses prises de bec régulières avec l’artiste musicien Werrason fondateur de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère dont il prétend être la source du succès. L’homme est en proie à la réaction musclée de Sankara de Kunta un des lieutenants de celui que l’on appelle le Roi de la Forêt. Que des injures ! L’ancien collaborateur de Wenge Musica Maison Mère rejette en bloc les propos de Zacle dans un style à tout ramasser. Sankara a proféré des injures à Zacharie Bababaswe sur le plateau d’une chaîne émettant depuis Kinshasa sur TNT.

Où va-t-on ? s’interroge un analyste culturel et spécialiste de la société congolaise moderne? qui, préconise une thérapeutique de choc dans le sens de nettoyage de l’espace médiatique congolais.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires