Ituri : Kimya Mining « accusée d’ordonner le déguerpissement des creuseurs artisanaux dans deux sites miniers » près de Badengaido

La société civile du territoire de Mambasa, noyau de Badengaido, à plus de cent (100) kilomètres au sud de Mambasa, dans la province de l’Ituri, « accuse la société minière Kimya Mining d’avoir ordonné le déguerpissement de plusieurs centaines de creuseurs artisanaux dans deux (2) foyers miniers situés dans la zone de Muchacha, près de Badengaido ».

À en croire le coordonnateur de cette structure citoyenne dans la chefferie de Bombo, « la société Kimia Mining a ordonné le déguerpissement des orpailleurs dans les sites miniers de Kibomango et Niania Pressé ». Selon la même source, « les chinois ont également détruit les cultures des habitants sans aucune compensation ». « Cette situation aggrave le phénomène de vol dans le centre de Badengaido suite à l’afflux des orpailleurs », a indiqué Ilunga Ngoy Léonard.

Joint par ACTU7.CD, le chargé de communication de la société Kimia Mining « a rejeté avec force ces accusations ». Alpha Issa Abubakar « appelle la société civile à se baser sur des faits avérés avant de faire des déclarations dans les médias ».


« (…) Nous devons éclaircir les choses. Dans la chefferie de Bombo, il n’existe aucun site minier appelé Kibomango ou Niania Pressé (…) Kimia Mining n’a jamais ordonné le déguerpissement de qui que ce soit car n’ayant pas cette compétence (…) Si vous voulez vous pouvez finir jusqu’ici voir de vous-mêmes, personne n’a été déguerpi (…) », a déclaré Issa Abubakar Alpha dans des propos recueillis par ACTU7.CD

S’agissant du « non-respect du cahier de charges », le chargé de communication de Kimia Mining révèle que « cette société est en train de réaliser plusieurs oeuvres sociales dans la chefferie de Bombo tout en s’acquittant de sa redevance envers les chefs coutumiers ». C’est notamment « la construction de deux (2) écoles, la construction d’un stade moderne à Badengaido et la scolarisation de dix (10) étudiants originaires de Bombo ».

Kimia Mining est une société chinoise qui a acquis les droits d’exploitation minière dans la chefferie de Bombo, à l’ouest du territoire de Mambasa. Cette société avait été au centre d’une polémique soulevée par la saisie d’une trentaine de lingots d’or par les autorités judiciaires en juin 2021. Alors que l’opinion pensait que cet or était exploitée dans une zone appartenant à la Réserve de Faune à Okapis (RFO), au procès, cette société avait récupéré cette quantité d’or.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires