Ituri : La société Kimya Mining accusée de spoliation de 2 sites miniers à Bafwakoa

 

Sales temps pour la société minière « Kimya Mining ». Opérant dans les chefferies de Bombo et Bandaka, dans l’ouest du territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, cette société minière appartenant aux sujets chinois ne cesse de faire l’objet de plusieurs accusations.


Dans une déclaration faite ce vendredi 10 juin 2022, la famille régnante du groupement Bafwakoa, dans la chefferie de Bandaka, accuse cette société minière de spoliation de deux (2) carrés miniers appartenant à la famille régnante. Le représentant de cette famille régnante déplore le fait que « depuis près d’une année, Kimya Mining a déployé des engins lourds dans les deux (2) carrés miniers sans aucune autorisation ni contrepartie aux propriétaires de ces sites miniers », membres de la Coopérative Minière d’Exploitation Artisanale au Congo (COOMEAC).

« (…) Nous sommes étonnés des agissements des chinois avec leur société (…) Nous n’avons aucune convention avec eux mais ça fait près d’un an qu’ils sont dans nos deux sites miniers de Talisa et Mabele Riche (…) Ils ne veulent pas qu’on accède à nos carrières alors qu’ils n’ont jamais causé avec la famille régnante ou la communauté locale (…) Que les autorités nous aident à les déguerpir car ils n’ont rien donné même pas un rond (…) », a déclaré Charles Bambinota, le chef de la famille régnante du groupement Bafwakoa au cours d’un entretien avec ACTU7.CD


Sollicité par le média non-aligné, un des représentants de la société Kimya Mining n’a pas voulu commenter, selon ses propres mots, « une histoire à dormir debout et créée par les détracteurs, les jaloux et haineux » de la société Kimya Mining.

Des sources locales à Bafwakoa indiquent qu’une délégation des greffiers du tribunal de grande instance de Bunia avaient récemment séjourné dans la région dans l’objectif de déguerpir, sans y parvenir, Kimya Mining de ces deux (2) sites miniers.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires