Agression rwandaise : Katumbi a vendu sa langue !

Moïse Katumbi, acteur politique congolais voulu grand, étonne depuis que la RDC son pays est agressée par le Rwanda. Katumbi n’a pipé mot de soutien aux FARDC ou à son pays à l’instar d’Adolphe Muzito ou de Martin Fayulu.


Un silence qui appelle à des questionnements interminables lesquels convergent vers une réponse unique, Katumbi est marié à une femme d’origine Rwandaise. La suite devient facile à imaginer. L’ancien gouverneur du Katanga « partage le sang avec les agresseurs du Congo ». Le choix est clair pour lui.

Seulement, lorsqu’il faut réaliser ce qui serait le danger si Moïse Katumbi était élu président de la République. C’est le moment pour les congolais d’ouvrir l’oeil et le bon. Le pays est trahi de l’intérieur comme à l’extérieur. Dès lors qu’un Katumbi connu pour n’avoir jamais eu sa langue dans la poche choisit le silence pour protéger ses intérêts au détriment de ceux de la République, il y a lieu de conclure que la guerre de l’Est est multiforme.


D’où cette nécessité pour le peuple au nom de qui même ses ennemis et traîtres parlent, d’opérer un choix réfléchi. Comment comprendre que ceux là même qui ont longtemps été nourris à la mamelle du Congo le trahissent au moment où, il est agressé par l’un de ses voisins de l’Est? Le danger reste permanent tant que Katumbi cherchera à se faire une parcelle d’autorité alors que ses intérêts se trouvent ailleurs.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires