Kabund sur son mandat de député : « Un député ne peut perdre son mandat que s’il a délibérément quitté son parti »

 

Radié de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le député national Jean-Marc Kabund est, au cours d’une interview accordée à Radio France Internationale (RFI), revenu sur la menace du parti présidentiel de demander son mandat.

Citant la constitution, Jean-Marc Kabund indique que seul le député ayant quitté délibérément le parti qui l’a aligné aux élections peut être frappé par cette mesure. Rappelant qu’il a été exclu de l’UDPS, Jean-Marc Kabund rassure que cette mesure ne le concerne pas.

« (…) La constitution est claire. Un député national est élu sur une liste appartenant à un parti politique. Mais dès lors que le parti l’exclut, le député garde son mandat. Un député ne peut perdre son mandat que s’il a délibérément quitté le parti qui l’a aligné aux élections. Tout le monde sait que j’ai été exclu de l’UDPS. Je suis un élu du peuple (…) », tranche l’ancien président ad intérim du parti présidentiel.


Tombé en disgrâce après l’annonce via Twitter de sa démission au poste de premier vice-président de l’assemblée nationale, Jean-Marc Kabund avait été destitué et exclu de l’UDPS sur décision de la Convention démocratique du Parti (CDP) début 2022. Plusieurs griefs étaient retenus à sa charge, notamment son refus de comparaître devant la commission nationale de discipline du parti pour répondre à une invitation pour escroquerie des cartes des membres, extorsion…

Lire aussi  Kinshasa : Ngobila interdit également le sit-in du bloc patriotique prévu ce lundi 22 novembre au siège de la CENI

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires