CNSS/Séminaire CIPRES : Jean Simon Mfuti insiste sur la nécessité pour les organismes de prévoyance sociale de disposer des ressources humaines compétentes…

Il s’est tenu à Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo du 25 au 29 juillet, le séminaire des responsables en charge de la formation et du développement des compétences des organismes de prévoyance sociale de la Zone CIPRES (Conférence Interafricaine de la prévoyance sociale).


Ce séminaire a connu la participation de 48 acteurs du domaine des ressources humaines de Burkina Faso, Centrafrique, Comores, Bénin, Niger, RDC, Congo, Gabon, Togo, Côte d’Ivoire, Tchad, Guinée Bissau, Mali, Sénégal.

La première journée de formation a démarré avec la présentation des expériences de quelques organismes de la clairvoyance sociale membres de la CIPRES sur la gestion des compétences et de la formation. Les échanges ont porté sur les axes stratégiques de la gestion des ressources humaines, les emplois, la gestion prévisionnelle des emplois et de compétences, évaluation annuelle référentielle des emplois et des compétences, le processus d’élaboration du plan de formation annuel, les besoins clés en termes de formation par emploi.


Les participants du séminaire ont identifié un top 12 de besoins prioritaires en formation. Il s’agit du management de projets; la gestion de recouvrement de cotisations sociales et contrôle employeur; de l’hygiène; la santé et sécurité au travail; du système de management qualité; de la cartographie de risques; de ligne directrice AISS; de la gestion électronique de documents; la gestion financière…

Dans son allocution lors de la clôture dudit séminaire ce vendredi 29 juillet, le Directeur Général a.i de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) de la RDC, a d’abord remercié le président de la RDC Félix Tshisekedi, pour sa sollicitude constante, son engagement permanent et son investissement dans la mise en œuvre des mécanismes qui permettront d’aller progressivement vers une protection sociale accessible à tous. Jean Simon Mfuti Kiaku a également « remercié le premier ministre Sama Lukonde ainsi que le ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale pour l’appui qu’ils nous apportent dans l’accomplissement de notre mission et pour leur exceptionnel accompagnement à la tenue des présentes assises ».

Ensuite, il a fait savoir que « l’amélioration de l’efficacité professionnelle à travers la formation et le développement des compétences représente une dimension essentielle de la gestion des organismes de prévoyance sociale car, la meilleure performance de ces organismes est généralement le reflet de la qualité du capital humain dont ils disposent ».

« En effet, il est illusoire de penser développer la sécurité sociale sans se préoccuper de ses animateurs, des personnes qui, au quotidien, travaillent d’arrache-pied pour fournir des services et prestations divers en vue de garantir la viabilité et la pérennité de leurs régimes », a déclaré le DG a.i de la CNSS.

Pour Jean Simon Mfuti, « les travaux du présent séminaire ont révélé la nécessité pour la CIPRES de concevoir une politique commune de formation cohérente, adaptée et efficiente pouvant permettre aux organismes de prévoyance sociale de disposer des ressources humaines compétentes et capables de participer à la gestion et à l’émergence des régimes de sécurité sociale durables ».

« Je suis heureux de constater que, sous la houlette de l’inspecteur de la CIPRES, les participants ont mené avec responsabilité les débats et échanges ayant débouché sur des résultats combien éloquents pouvant relever les défis de la problématique de formation et de développement des compétences », a-t-il conclu.

Marco Andria Manalina, Représentant la secrétaire exécutive de la CIPRES, a fait savoir que « la CIPRES, initiateur de ce séminaire, prend l’engagement d’accompagner tous les organismes à déployer toutes les solutions obtenues… ».

« …sans vouloir reprendre les résolutions que vous avez présentées, j’aimerais souligner que les besoins de formation identifiés, vont contribuer à la création de cursus du développement de compétences propres à notre zone, à travers un appareil de formation institutionnelle communautaire et des autres proximités à adapter. Je cite le développement d’autres formations digitales et la planification de programmes de formation continue pour la zone CIPRES », a-t-il dit.

Et d’ajouter « le recueil des métiers de base ainsi que la définition de compétences requises de postes de direction vont servir à l’élaboration d’un répertoire de métiers de la sécurité sociale et d’une fiche d’aptitudes de poste de direction dans le but de proposer des idées opérationnelles au service de la gestion prévisionnelle des emplois et de compétences et de la clarification de partages de responsabilités dans les organismes de clairvoyance sociale membres de la CIPRES ».

« Vous avez constaté que ces réflexions tout au temps que les projets y afférents ne datent pas d’aujourd’hui. Les approfondissements vont être menés. Ce qui demande encore votre engagement afin de garantir l’atteinte des objectifs finaux. C’est la meilleure façon de rendre l’expertise individuelle et collective comme outil principal pour faire face aux mutations de l’environnement et de garantir la promesse d’un avenir meilleur de la couverture sociale dans nos pays respectifs…
Pour ma part, je voudrais rassurer que le secrétariat exécutif de la CIPRES, initiateur de ce séminaire, prend l’engagement d’accompagner tous les organismes à déployer toutes les solutions obtenues… », a indiqué le représentant de la secrétaire exécutive de la CIPRES.

A son tour, le directeur de cabinet de la ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale a profité de l’occasion pour « réitérer la volonté de notre ministère à accompagner les acteurs de la sécurité sociale en RDC dans cet élan qui reste salutaire pour la reconstruction et le développement de notre pays ».
« Je profite de cette opportunité pour encourager les gestionnaires de notre caisse sécurité sociale à aborder dans le même sens en mettant en application toutes les recommandations issues de ce séminaire et profiter de la même opportunité pour féliciter ici très chaleureusement et très sincèrement au nom de la République et du gouvernement, l’excellent travail qui a été jusqu’ici effectué par le comité de gestion accompagné par le conseil d’administration… », a-t-il déclaré.

Après la cérémonie du séminaire des responsables en charge de la formation et du développement des compétences des organismes de prévoyance sociale de la zone CIPRES, les participants ont été conviés à une visite dans les installations de la CNSS sur le boulevard du 30 juin avant une soirée de gala prévue dans la soirée à leur honneur.

Jeff Kaleb Hobiang

Lire aussi

Les plus populaires