Incident de Kasindi : Les auteurs des tirs mortels sont des membres de la FIB (MONUSCO)

Sales temps pour la Mission de l’organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO). Des soldats de cette mission ont ouvert le feu sur des civils qui voulaient s’opposer à leur entrée, ce dimanche 31 juillet 2022, dans la cité frontalière de Kasindi, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.


D’après un communiqué rendu public dans la journée de ce même dimanche, Bintou Keita, la cheffe de la MONUSCO renseigne que les auteurs de ces tirs mortels sont des casques bleus membres de la fameuse Brigade d’Intervention (FIB) qui revenaient de vacances. Ils ont été placés en détention en attendant l’aboutissement des enquêtes ouvertes pour élucider les circonstances de ces incidents.

« (…) Des militaires de la Brigade d’Intervention de la force MONUSCO de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage (…) Les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises », lit-on dans ce document parvenu à ACTU7.CD.


Depuis le début de cette semaine, plusieurs manifestations anti-Monusco ont secoué plusieurs villes du Nord-Kivu. C’est notamment Goma et Butembo où une dizaine de personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées. Des installations de la MONUSCO ont, par ailleurs, été pillées et vandalisées notamment à Goma.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires