Incidents de Kasindi : Les casques bleus auteurs des tirs mortels ont été arrêtés (MONUSCO)

La Mission de l’organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) vient de communiquer sur l’incident qui s’est produit la matinée de ce dimanche 31 juillet 2022, au poste-frontière de Kasindi, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Dans un communiqué rendu public dans la journée, Bintu Keita, cheffe de la mission onusienne dit « avoir appris avec stupéfaction l’incident grave qui s’est produit » à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Au cours de cet incident, poursuit le communiqué, des « militaires de la Brigade d’Intervention de la force MONUSCO de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontière pour des raisons inexpliquées et forcé le passage ».

« (…) Madame Bintou Keita, est profondément choquée et consternée par ce grave incident (…) Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises », renseigne le communiqué de la MONUSCO consulté par ACTU7.CD.


Selon des sources locales, une personne a été tuée dans cette fusillade. Dix (10) autres ont été blessées par balle. Ce bilan n’a été ni confirmé ni infirmé par la MONUSCO dans sa communication. Cet incident est de « nature à envenimer les choses dans une région où la MONUSCO est de plus en plus contestée » par les populations pour sa « passivité et son incapacité à combattre les groupes armés ».

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires