M23/RDF en RDC : Un professeur appelle Kinshasa à s’appuyer sur le rapport de l’ONU pour mettre fin à ses relations avec le Rwanda

 

Un groupe d’expert des Nations-Unies a rendu public jeudi un rapport qui confirme « avec des preuves solides » la présence de l’armée rwandaise sur le sol congolais. Ce qui réjouit le professeur Alphonse Maindo. Ce dernier appelle Kinshasa à mettre fin à sa coopération avec le Rwanda.


Dans une interview accordée à RFI le jeudi, le professeur Alphonse Maindo, enseignant à l’Université de Kisangani estime que ce rapport confirme ce que les défenseurs des droits humains ont toujours dénoncé. De ce fait, il exhorte la RDC à se servir des conclusions des experts des Nations-Unies pour rompre ses relations économiques avec le Rwanda.

« (…) Maintenant, c’est à nous congolais de pouvoir nous saisir de ce rapport et tirer toutes les conséquences ; puisque le gouvernement semble ne pas comprendre les enjeux qu’il y a derrière ça, et continue à traiter avec un pays qui nous agresse et qui tue nos frères et nos sœurs, et pille nos ressources. Il y a des mesures simples à prendre. Entre-autres : fermer les frontières, renvoyer l’ambassadeur du Rwanda. Je rappelle que l’économie rwandaise dépend presqu’à 50% des ressources du Congo. Et donc, si nous coupons toute coopération économique ou commerciale avec le Rwanda, je parie que ce pays sera asphyxié et on va faire la paix », a-t-il fait savoir.



Pour rappel, un groupe d’experts des Nations-Unies ont déclaré détenir des preuves solides du soutien du Rwanda au M23 actif dans le Rutshuru. Ils ont précisé que le pays de Kagame a soutenu l’avancée du groupe rebelle M23 au Nord-Kivu. C’est ce groupe « terroriste » qui contrôle depuis près de deux mois la cité de Bunagana, frontière avec l’Ouganda.

Ange Masika

Lire aussi

Les plus populaires