Insécurité sur l’axe Mambasa-Komanda : Des déplacés affluent à Mambasa centre

Un afflux important des déplacés s’observe depuis l’après-midi de ce samedi 13 août 2022, dans la cité de Mambasa, à près de cent soixante (160) kilomètres au sud de Bunia, dans la province de l’Ituri.

A la base de ce mouvement, l’attaque rebelle contre la localité de Lumalisa située à trente-cinq (35) kilomètres à l’est de Mambasa sur l’axe Komanda-Mambasa. Lors de cette attaque, plusieurs maisons ont été incendiées et un nombre important de personnes auraient été prises en otage par les rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Les déplacés viennent des villages situés entre Mambasa et Lumalisa. Chargés de leurs bagages, la plupart ne sait même pas trouver où passer la nuit. Plusieurs enfants de bas âge ont dû marcher sur plusieurs kilomètres aux côtés de leurs parents, perplexes. Pour ne rien arranger, une forte pluie s’est abattue sur la région entre 7 heures et midi…


Pour l’instant, les autorités n’ont toujours pas communiqué le bilan de cette incursion. Au cours d’un entretien exclusif avec ACTU7.CD, l’administrateur militaire adjoint du territoire de Mambasa a parlé « des échauffourées » sans confirmer l’identité des assaillants ni avancer un quelconque bilan.

Lire aussi  Beni : 4 civils tués dans une autre incursion des rebelles ADF près d'Oïcha

Malgré l’état de siège et la mutualisation des forces entre l’armée congolaise et l’armée ougandaise, les ADF ont multiplié des attaques dans la province de l’Ituri. Ces rebelles ont même étendu leur zone d’attaque. Très longtemps épargné des troubles, le territoire de Mambasa est en passe de rejoindre le duo Djugu-Irumu, deux (2) territoires les plus touchés par l’insécurité dans la province de l’Ituri…

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires