Attaque des ADF à Bashu : le bilan passe de 2 à 5 civils sauvagement massacrés

Les rebelles ougandais ADF ( Forces Démocratiques Alliées) ont attaqué vendredi 12 août 2022 deux villages du groupement Isale-Vulambo, dans la chefferie de Bashu, territoire de Beni.

Sur place, ils avaient tué deux civils et commis plusieurs dégâts matériels. Selon nos sources, le bilan vient de s’alourdir. Il passe de deux (2) à cinq (5) civils tués par des djihadistes ADF. La soirée du même vendredi, trois (3) autres corps ont été découverts au pied de la montagne de Muleke où ces inciviques sillonnaient sans inquiètude, ce qui fait que le bilan passe de deux (2) à cinq (5) morts.

Les victimes sont notamment Jean Katadoro, Patrick Ngeleza et Rémy Ngeleza. Ces illustres disparus ont d’abord été kidnappés avant qu’ils ne soient exécutés par ces terroristes.


Selon toujours nos sources, plusieurs autres paisibles citoyens ne font toujours plus signe de vie, la crainte en est qu’ils seraient également pris en otage par la neubileuse ADF.

Lire aussi  Goma : Les activités socio-économiques tournent à la normale malgré les affrontements signalés la veille à Nyiragongo et Rutshuru

La chefferie de Bashu, située dans le territoire de Beni, se vide depuis cette attaque de la quasi-totalité de ses habitants qui craignent d’éventuelles attaques.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires