Insécurité dans l’est de la RDC : Un contingent burundais entre au Sud-Kivu pour traquer les rebelles

 

C’est peut être déjà l’opérationalisation de la force régionale mise à place par les chefs des armées des pays membres de l’East Africa Community (EAC) pour combattre les groupes armés actifs dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Ce lundi 15 août 2022, un contingent de l’armée burundaise vient de faire son entrée dans la province du Sud-Kivu.

A en croire le lieutenant Marc Alongo, porte-parole de l’armée dans la province du Sud-Kivu, cette unité de l’armée burundaise est chargée de traquer les groupes armés actifs dans la région. Placés sous le commandement du secteur opérationnel Sukula 2, les militaires burundais sont cantonés au centre de Lubirizi.

« (…) C’est depuis ce lundi 15 août 2022, que le contingent des forces de défense du Burundi est entré officiellement en RDC dans la Zone de responsabilité du Secteur opérationnel Sukola 2 sud Sud-Kivu. Ce contingent (…) est venu dans le cadre de la mutualisation des forces prônée par les chefs d’États de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) », a fait savoir le lieutenant Marc Alongo dans une adresse à la presse.

Lire aussi  Beni : Des otages libérés par des ADF à Mangina

Au cours d’un conclave consacré à la situation sécuritaire préoccupante dans l’est de la RDC, les chefs d’Etats membres de l’EAC avaient convenu, le 20 juin 2022, au déploiement d’une force régionale pour appuyer les efforts de l’armée congolaise dans la traque des groupes armés actifs dans cette partie depuis plusieurs années. Reconnu comme soutien aux rebelles, le Rwanda ne devrait pas faire partie de cette force.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires