Arrivée du contingent burundais au Sud-Kivu : « C’est par fuite des menaces rwandaises qu’ils se réfugient au Congo » (Société civile)

La société civile de la province du Sud-Kivu, réagissant à l’entrée de la force burundaise sur le sol congolais, affirme que c’est par la fuite des menaces du Rwanda que les militaires du Burundi viennent en République Démocratique du Congo (RDC). Zawadi Andrien qui le révèle devant la presse ce mardi 16 août 2022, indique que la population « ne peut pas faire confiance » à cette armée, membre de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC).

Cette structure citoyenne se dit « tellement désolée de voir Félix-Antoine Tshisekedi appeler l’armée du Burundi au Congo pour faire face aux groupes armés dans la province du Sud-Kivu que de doter des moyens nécessaires aux militaires FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ».

Le Burundi, ajoute Adrien Zawadi, « ne vient pas pour notre sécurité, mais plutôt pour se protéger contre les menaces rwandaises ». Pour lui, le Gouvernement congolais pourrait plutôt faire recours aux forces de la SADC (Communauté de Développement des États d’Afrique Australe) soit donner une bonne formation militaire à la jeunesse congolaise.


Lundi 15 août 2022, l’armée burundaise, pays voisin de la RDC, membre de l’EAC, foulait ses pieds dans la province du Sud-Kivu, dans l’objectif de traque des groupes armés négatifs dans cette entité provinciale.

Lire aussi  Incendie d'une embarcation à Maluku : "20 morts et 11 blessés" (Ministre provincial de l'intérieur

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires