Kinshasa : L’ACAJ « va publier la liste de tous les fossoyeurs de l’État qui spolient la Baie de Ngaliema »

 

Le débat est maintenant sur tous les lèvres. Décrétée zone non aedificandi pour raisons d’utilité publique, la Baie de Ngaliema est maintenant envahi par des constructions anarchiques.

L’Association Congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) qui parle d’une violation intentionnelle de la décision du conseil des ministres menace de publier les noms des spoliateurs.

« En violation intentionnelle de la décision du Conseil des Ministres, les constructions anarchiques continuent d’envahir la Baie de Ngaliema, pourtant décrétée zone non aedificandi pour raisons d’utilité publique. Des sources crédibles ont mis à la disposition de l’ACAJ une liste de tous les bénéficiaires apparents et non apparents. Ladite liste sera publiée sous peu après consolidation en cours. Tout doit être mis en œuvre pour décourager ces fossoyeurs de l’Etat dont la devise est malheureusement : mes intérêts d’abord », menace Georges Kapiamba, son président.


Il y a deux ans, le Ministre des Affaires Foncières, avait informé le Conseil des Ministres du projet d’érection d’une cité sur le corniche de Kinshasa, le long du fleuve Congo, qui sera située dans quatre zones allant de la Commune de la Gombe à celle de Ngaliema appelée « Baie de Ngaliema ».

Lire aussi  Nord-Kivu : les activités tournent au ralenti à la 1ere journée sans taxi-moto à Beni ville et territoire

Dans son speech, Molendo Sakombi avait précisé que ce projet avait déjà adopté par le Gouvernement Tshibala et qu’il restait seulement sa concrétisation. C’est ainsi qu’une commission ad hoc d’experts a été mise notamment celle de l’indemnisation des occupants actuels et celle de la mise sur pied d’un chronogramme des opérations à mener, depuis la remise officielle du rapport final de la commission, jusqu’à la pose de la première pierre par le Président de la République.

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires