Conflit Teke-Yaka : Après Kwamouth, la délégation gouvernementale se rendra à Kenge pour rencontrer la communauté Yaka

Après avoir rencontré la communauté Teke dans la province du Mai-Ndombe, la mission gouvernementale d’évaluation dépêchée à Kwamouth à cause des affrontements entre les communautés Teke et Yaka, va se rendre aussi à Kenge dans la province du Kwango pour échanger avec la communauté Yaka.

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur et sécurité l’a signifié au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde lors de la séance de restitution de la mission effectuée dans cette partie du pays où le regain de violences coûte la vie à plusieurs congolais.

Cette délégation conduite par Daniel Aselo a fait le rapport au Chef du Gouvernement de la situation liée à ces conflits communautaires dans cette partie de la République.


« Nous voudrions bien commencer par la sensibilisation. Entre-temps, nos services de sécurité et défense sont instruits pour que la protection soit assurée pour le bénéfice de nos concitoyens quelle que soit leur origine, quelles que soient les provinces auxquelles ils appartiennent », préconise le VPM.

Lire aussi  Éruption du volcan Nyiragongo : La ville de Goma demeure toujours dans la phase rouge

Et de poursuivre, « en tant que Gouvernement, nous avons dit à nos frères et sœurs de Kwamouth de Maï-Ndombe que c’est vrai qu’ils sont frustrés, c’est qu’ils sont malmenés mais le Gouvernement de la République ne peut pas accompagner une communauté à pouvoir se gêner de vivre avec une autre sur toute l’étendue de notre territoire ».

Daniel Aselo a fait savoir au Premier Ministre qu’il serait aussi mieux de rencontrer la communauté Yaka dans la province du Kwango.

« (…) Nous n’avons pas trouvé l’occasion de rencontrer nos frères Yaka qui vivaient dans cette province-là. Il semble qu’ils sont tous dans des forêts, et que pour raison d’équité, il est bon que la délégation se rende également à Kwango plus précisément à Kenge pour essayer de parler avec les responsables provinciaux et les autorités traditionnelles de manière à obtenir l’implication de chacun pour que ce que nous sommes en train de connaître à Kwamouth ne puisse pas prospérer. Il faut que ça s’arrête », indique Daniel Aselo.

Lire aussi  RDC : Près de 5000 éléments GR dans les rues de Kinshasa ce samedi pour "une marche d'endurance"

Les officiers militaires et quelques membres du cabinet du Premier Ministre ont également pris part à cette réunion.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires