Identification des étrangers vivant à Kinshasa : Le compte à rebours lancé pour les non en règle

 

L’hôtel de Ville de Kinshasa (HVK) procédera, dans les prochains jours, au contrôle de la carte de résidence pour étrangers ou expatriés. Il s’agit des adultes, étudiants, missionnaires et mineurs à partir de l’âge de six (6) ans.

Cette annonce a été faite dans un communiqué officiel signé ce mardi 13 septembre par le Gouverneur Gentiny Ngobila dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.

D’après ce document, l’opération de contrôle se fera dans les entreprises employant les étrangers, les résidences privées ainsi que dans n’importe quels autres lieux tels que les restaurants, les cafés, les boites de nuit… Elle sera assurée par les services compétents de l’hôtel de ville avec le concours de la Direction Générale de Migration (DGM).


L’Hôtel de ville convie, à cet effet, tous les étrangers non en règle, « de se présenter à la Commission Provinciale de Supervision de la délivrance de la carte de résidence pour étrangers dont le siège est situé au n• 76 de l’avenue de la Justice, Immeuble Hamadan, au 2e étage, concession de l’Église du Christ au Congo (ECC) dans la commune de Gombe pour se conformer à la loi ».

Par ailleurs, l’autorité urbaine de la ville province dit mettre en garde les récalcitrants.

« La ville prévient, en outre, qu’est passible d’une amende équivalent à 50% du montant à acquitter en sus du principal, l’étranger qui n’aura pas obtenu sa carte de résidence dans le délai requis et ce, sans préjudices des sanctions prévues par la législation en matière de la police des étrangers », a-t-il conclu dans cette correspondance.

C’est depuis des lustres que les autorités provinciales de Kinshasa soupçonnent plusieurs étrangers résidant à la capitale d’être en situation irrégulière.

Cink Inkonge

 

Lire aussi

Les plus populaires