Arriérés de 2 mois de prime de rétrocession : Des agents des régies financières lancent un ultimatum au Ministre Nicolas Kazadi

L’intersyndicale des régies financières a donné, vendredi 16 septembre, un ultimatum de dix (10) jours au Gouvernement central pour obtenir, du Ministre des Finances Nicolas Kazadi, le paiement des primes de rétrocession des agents

de la Direction Dénérale des Douanes et Accises (DGDA), la Direction Générale des Impôts (DGI) et de la  Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD).

Ces agents en colère réunis au sein de l’intersyndicale des régies financières, exigent notamment la rétrocession des recettes réalisées aux mois de juillet et août 2022, ainsi que la convocation d’une réunion plénière d’ici le 25 septembre avec leurs représentants, pour terminer les réflexions des travaux de la sous-commission.


D’après le président de l’intersyndicale de ces régies financières, Fidèle Kiyangi, le Ministre des Finances Nicolas Kazadi considère les agents comme des « instruments qu’il peut utiliser à sa guise », car précise-t-il, depuis sa nomination, « il n’y a eu qu’une seule rencontre avec les représentants des agents dans le cadre d’une sous commission qu’il a lui-même instituée ».

« (…) Monsieur Nicolas Kazadi pense qu’il peut payer les agents comme il veut alors le Gouvernement attend d’eux la mobilisation des recettes. Au mois d’avril, il a chanté les performances des agents des régies financières et au mois d’août, il veut dire le contraire. Non ! Les agents ne sont pas prêts à accepter cela », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : « Depuis qu’il est ministre des Finances, les représentants des agents qui collectionnent les recettes pour le Gouvernement, il ne les a reçus q’une seule fois pendant plus de deux (2) ans. Et la seule fois qu’il les a reçus, il a dû mettre en place une sous-commission pour examiner les problèmes qui se posent dans les différentes régies, mais, malheureusement, cette commission instituée par lui-même ne siège plus depuis plus de cinq (5) mois et les problèmes des agents sont restés sans solutions ».

À l’en croire, « l’intersyndicale des régies financières prend à témoin la communauté internationale et nationale, et prévient que, faute d’accéder à cet ultimatum, elle se verra obligée de convoquer des assemblées générales ».

Il convient de rappeler qu’à la suite de la réunion mensuelle des recettes avec les régies financières pour l’évaluation du premier semestre 2022, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi avait noté, en juillet dernier avec satisfaction, la performance de la DGDA, la DGI ainsi que de la DGRAD en terme des mobilisations des recettes qui s’élevaient à 9.717,1 milliards CDF, alors que les assignations étaient de 7.146,3 milliards CDF.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires